PRESSE

Sako S20 Precision

09 septembre 2021
> Partager cet article       

Sako S20 Precision

Un outil innovant venu du froid

par TIRMAG

Sako a construit sa réputation flatteuse sur la qualité de ses armes, dont certaines font référence, comme les carabines de précision TRG, utilisées par nombre d’armées et de tireurs longue distance. Avec sa nouvelle S20, la firme finlandaise présente une arme à la fois innovante et performante, à un tarif pensé.

 

Sako dit de sa nouvelle carabine qu’elle est hybride parce qu’il est possible, au gré des besoins de l’utilisateur, de la configurer avec deux montures dif- férentes. La crosse peut être à trou de

pouce ou tactique. De même plusieurs devants existent, avec la possibilité de panacher ces élé- ments, suivant utilisation. Disponible en France en 6,5 Creedmoor, 6,5 PRC et 308 Winchester, la S20 Precision est la mieux adaptée pour le tir. Élégante et racée, elle est montée sur une crosse du type tactique en matériau composite baptisé HIR (High Impact Resistant). Grise, légèrement brillante, cette crosse assez valorisante d’aspect sonne creux quand on la tapote, rançon de la re- cherche de légèreté : la solidité n’en pâtira pas.

 

Sako dit de sa nouvelle carabine qu’elle est hybride parce qu’il est possible, au gré des besoins de l’utilisateur, de la configurer avec deux montures dif- férentes. La crosse peut être à trou de pouce ou tactique. De même plusieurs devants existent, avec la possibilité de panacher ces élé- ments, suivant utilisation. Disponible en France en 6,5 Creedmoor, 6,5 PRC et 308 Winchester, la S20 Precision est la mieux adaptée pour le tir. Élégante et racée, elle est montée sur une crosse du type tactique en matériau composite baptisé HIR (High Impact Resistant). Grise, légèrement brillante, cette crosse assez valorisante d’aspect sonne creux quand on la tapote, rançon de la re- cherche de légèreté : la solidité n’en pâtira pas.

 

 

La S20 a été étudiée pour servir dans les plus dures conditions. Ses concepteurs ont pris en compte les exigences du rude climat finlandais et l’utilisateur de cette nouvelle carabine est as- suré qu’elle le suivra partout sans faillir.

 

L’ergonomie est soignée avec une poignée par- ticulièrement bien dessinée, qui convient à la plupart des mains. Sa face avant, pourvue d’un grip moulé, est amovible afin de donner ac- cès à l’une des vis de démontage de la crosse. Le busc est réglable en appuyant sur un large poussoir placé sur le côté droit. Il offre six po- sitions numérotées, ce qui permet de toujours retrouver la bonne hauteur, même après avoir rabaissé le busc. L’insertion d’entretoises devant la confortable plaque de couche en caoutchouc noir permet d’ajuster la longueur de la crosse. Il est possible aussi de régler la hauteur, l’angle et l’inclinaison latérale de cette dernière. Ces dif- férentes interventions nécessitent l’usage d’une clé, livrée avec l’arme. Le dessous de la crosse est échancré afin de permettre à la main faible de le saisir. Le fût élargi améliore aussi la prise en main et son dessous plat facilite le tir sur appui. Le large pontet arrondi en polymère autorise le tir avec un gant épais. Il y a de chaque côté à l’arrière de la crosse et sur l’avant du fût un emplacement pour attache rapide QD (Quick Detachable), ce qui permet d’y fixer des anneaux de bretelle amovibles. Sept emplacements de fixation M-LOK sur le devant du fût, deux de chaque côté et trois dessous, peuvent accueillir un bipied et di- vers accessoires. Ce tour d’horizon révèle que la simplicité apparente des formes cache la réalité d’une ergonomie très soignée, avec des possi- bilités de réglage de crosse exemplaires. L’intérieur vaut l’extérieur: on y trouve un robuste berceau en aluminium anodisé noir en forme de V tronqué dans sa partie centrale, qui accueille le boîtier de culasse. Le fond de ce dernier a une forme conçue pour épouser au plus près ce châssis, véritable bedding métallique. Cette formule inspirée des Sako TRG assure une rigidité exemplaire. Deux rails Picatinny à inclinaison neutre sont usinés sur chaque pont du boîtier de culasse. Le mécanisme possède une culasse à trois tenons situés sur la tête du verrou, et biseautés afin de faciliter le verrouillage. L’ouverture nécessite une rota- tion de 60°. Un extracteur à griffe, placé dans un logement usiné entre deux tenons, est épaulé par l’habituel éjecteur à piston sous tension de ressort positionnés dans la cuvette de tir. Le bouchon de culasse est en polymère de couleur noire avec un noyau en acier et le levier démon- table est pourvu d’une longue boule ovalisée munie de trois profondes striures.

 

Les manœuvres d’ouverture et de fermeture sont fluides et le fonctionnement irréprochable. Pour enlever la culasse il suffit d’actionner le poussoir latéral rainuré placé sur le côté gauche à l’arrière du boîtier. A droite de la noix de cu- lasse se trouve le poussoir de forme triangu- laire et rainuré sur les deux faces de la sécuri- té manuelle. En position arrière, un point blanc apparaît, la sécurité est enclenchée, la culasse est verrouillée et ne peut être déverrouillée; poussoir sur l’avant, un point rouge est visible et l’arme prête à faire feu, avec derrière la noix de culasse un indicateur d’armement doté d’un point rouge bien visible et facilement détectable au toucher. De plus le percuteur est totalement bloqué lorsque la sûreté est engagée, ce qui est appréciable en cas de chute ou d’un élément extérieur venant s’insérer dans le pontet et ap- puyer par inadvertance sur la queue de détente. Cela peut arriver avec une branche mais aussi une pièce de la tenue comme un porte chargeur, un manche de couteau, etc. L’alimentation se fait grâce à un chargeur en polymère qui accueille trois cartouches en 6,5 PRC et cinq en 6,5 Cree- dmoor et 308 Winchester. C’est peu pour le pre- mier calibre cité. Fort heureusement il existe un chargeur de sept cartouches. Il contient dix coups dans les deux autres calibres évoqués. Le poussoir de déverrouillage du chargeur très facile à actionner est intégré à ce dernier et se trouve sur sa face avant. Le système de détente tient dans une cassette en aluminium où toutes les pièces sont usinées avec précision afin d’offrir un départ de grande qualité avec un poids allant de 1 kg à 2 kg. La position de la queue de détente peut être également ajustée.

 

RETOUR A LA LISTE DES ARTICLES

ici Contenu
ici bas
X
ici Contenu
ici bas
OK