PRESSE

Bienvenue à la Lupo

04 juin 2021
> Partager cet article       

Présentée en 2020 au Shot Show de Las Vegas, marché américain oblige, la Lupo est une cara-bine à verrou moderne qui va certainement forcer les autres fabricants à revoir leurs copies et leur conception de la carabine à verrou rotatif. Dans le milieu de l’arme, le nom Benelli est synonyme de recherche, de technologie, de design moderne destiné à améliorer les performances et l’efficacité de l’utilisateur de terrain avec en plus un important effort sur la gestion du recul et du confort de tir.
Pour sa première carabine à verrou, Benelli valide ses principes et sa philoso-phie unique dans le monde de l’armurerie. Originale pour une carabine de chasse, La Lupo s’articule autour d’un ensemble supérieur composé du boîtier de culasse, de la culasse et du canon qui prend place dans un châssis-crosse en alliage d’aluminium et polymère.


C’est la seule carabine de chasse au monde à utiliser ce système, fréquent sur les armes de tir ou tactiques. Contrairement aux nom-breux châssis disponibles en option pour les carabines classiques qui par leur poids transforment une carabine de chasse 
en véritable enclume, le châssis de la Lupo reste  léger bien que très  rigide. Le groupe canon-culasse-boîtier reçoit le traitement Benelli  Best dont la résistance approche celle du diamant. Cette finition facilite le glissement de la culasse dans le boîtier, offre une pro-tection inégalée du métal face aux éléments et aux biotopes tout en ayant une couleur unique d’un noir profond et lumineux mais sans reflets parasites ou révélateurs.
Le boîtier de culasse est disponible en deux longueurs pour une meilleure adap-tation aux différentes munitions. La Lupo est livrable en 6,5 Creed-moor, 270 Winchester, 308 Win-chester, 30-06, 300 Winchester Magnum. Les canons mesurent 
56 cm sauf pour le 300Win  Mag et le Creedmoor qui font  61 cm. Un choix intelligent pour la petite 6,5 qui peut s’exprimer pleinement. 


Mesurant un peu plus de 17 mm à la bouche ce canon est suffisamment rigide sans être lourd. Il est monté flottant et son extrémité est filetée pour l’emploi d’un frein de bouche ou d’un modérateur de son. Fidèle à son image de marque Benelli traite le canon par cryogénisation.
Question solidité et résistance la Lupo est testée à plus de 6 500 bars. Benelli pense peut-être déjà aux nouveaux calibres, tel le 277 Fury, qui travaillent à des pressions horriblement élevées… La culasse à trois tenons à 120° permet une ouverture à 60°.
La détente est réglable sans avoir à dé-monter la carabine à l’aide de la clé fournie. Le chargeur amovible à double colonne contient 5 cartouches standards ou 4 magnums.il suffit d’ôter le chargeur pour accéder à la vis de réglage. Le poids de départ s’ajuste de 990 à 2 000 g. La sûreté placée dans l’axe du levier de culasse a été particulièrement soi-gnée, elle a passé haut la main les pires tests de chute, y compris verticaux et de hauteur importante. Le chargeur amovible contient 5 cartouches en calibre standard et 4 en calibre magnum, unique en série sur une carabine de chasse. 


Intelligemment Benelli a retenu une conception à double colonne qui permet de conserver un magasin entièrement encas-tré, facile à approvisionner et assurant une alimentation fiable. Cette dernière peut se faire par la fenêtre d’éjection le cas échéant. Question poids la Lupo pèse 3,2 kg avec le canon de 56 cm, un peu plus avec le 61. Un poids raisonnable et adapté aux munitions employées. La conception de la Lupo avec son système de châssis permet d’avoir une crosse ajustable au tireur. Elle reprend la conception des crosses de fusil Benelli. Facilement démon-table, elle peut s’adap-ter à tout un chacun à l’aide d’accessoires fournis ou dispo-nibles en option. Comme sur les fusils de la marque un kit d’entretoises et d’inter-calaires permet de faire varier la pente au busc, la distance de la poignée à la détente ainsi que le dévers. En tout 36 combinaisons sont possibles. Et si ça ne suffit pas il est possible d’intervenir sur la couche dont la longueur peut varier de 350 mm à 386 mm.
Le système Combtech, disponible en 3 hauteurs, permet de changer l’insert en gel de la crosse afin de relever la posi-tion de la joue.
Le système d’amortisseur de recul Pro-gressive Control intégré dans la crosse est dérivé de celui des fusils et de l’Argo mais repensé pour s’adapter aux spécifi-cités du recul de cette carabine à verrou. Un choix qui démontre le sérieux des gens d’Urbino qui ne se contentent pas de ce qui existe mais font en sorte de l’améliorer et de l’optimiser.
Retravaillé pour la Lupo, il se compose de faisceaux polymères en porte-à-faux, inte-ragissant les uns avec les autres sous le recul. Fléchissant progressivement en fonction de la quantité de mouvement de l’arme, cette dernière étant proportionnelle à la quan-tité de mouvement générée par la muni-tion tirée, les faisceaux dissipent une partie de l’énergie de recul, amortissant l’impact contre l’épaule. L’atténuation est complétée par la plaque de couche en polymère 
dont la structure interne de microbulles d’air absorbe les chocs mais conserve sa forme sans s’élargir ni se déformer latéra-lement. Complété par son busc Combtech en gel souple l’ensemble atténue le recul de façon conséquente, le 300 Win Mag est ramené au niveau du 30-06, le 30-06 à celui du 308 Win à balle légère. La crosse en polymère profite de la finition Air touch au niveau du fût et de la poignée. À ce sujet Benelli rappelle dans son manuel d’utilisa-tion qu’il ne faut jamais utiliser de produits lubrifiants chimiques sur ce type de revête-ment, une mesure valable pour toutes les crosses à revêtement camouflé, inserts en gel et finition soft touch et ce quelle que soit la marque, sous peine de se retrouver avec une crosse qui pèle.


Pour cette présentation rapide je n’ai pu tester la carabine mais les rapports de mes collègues et utilisateurs américains ne sont qu’élogieux en particulier en termes de fiabilité et de précision. Nous le vérifierons sous peu et vous tiendrons informés.
Le prix conseillé de 1 499 euros posi-tionne la Lupo de façon très favorable sur un marché déjà bien fourni. Gageons que sa conception, son design et ses qualités trouveront écho auprès des chasseurs à la recherche d’une carabine efficace et confortable à tirer. Elle devrait être en armurerie début avril.

 

RETOUR A LA LISTE DES ARTICLES

ici Contenu
ici bas
X
ici Contenu
ici bas
OK